• Amélie Gauthier

Comment bien s'auto masser … avec ou sans outils

L’auto massage est un des bons moyens pour entretenir votre musculature. Votre thérapeute ou professionnel de la santé vous propose probablement déjà cette option afin que vous puissiez conserver le plus possible le travail qu’il fait avec vous en clinique. Il vous en fera peut-être même la démonstration et vous guidera pour que vous utilisiez votre matériel d’auto massage correctement. Et, en cette ère technologique où il est facile de trouver tout ce que nous voulons sur internet, vous trouverez un million de choix de vidéos d’auto massage avec les outils les plus efficaces, mais aussi les plus loufoques qu’il puisse exister.


L’objectif de cet article n’est donc pas de vous proposer de nouvelles routines d’auto massage plus efficaces que les autres (car il y a de très très bons vidéos déjà sur Internet ;) ) mais plutôt de vous donner quelques règles de base pour bonifier vos massages maison.


1. LA DOULEUR

Tout comme pour le massage, l’auto massage ne doit pas être douloureux. Votre seuil de tolérance devrait toujours se jouer entre 5 et 7 / 10. Alors, si vous grimacez, vous tortillez ou que vous pleurer de souffrance pendant un massage, c’est un signe que vous êtes au delà votre seuil de tolérance. Le fait est que, en appuyant trop fort à l’endroit où vous avez mal, vous ne faites qu’énerver davantage vos récepteurs sensitifs qui crieront à votre cerveau DANGER, DANGER, DANGER. Pour se défendre, le cerveau, à son tour, ordonnera automatiquement au corps de faire tout ce qu’il peut pour sortir de cette situation désagréable au plus vite. Tandis que, si vous y allez plus modérément, vous endormirez vos neurorécepteurs et votre cerveau comprendra que vous êtes là pour l’aider et non pour lui nuire. Bref ! Allez-y en douceur !


2. LE BON SENS

Afin d’obtenir un résultat efficace, le massage doit se faire dans le bon sens, soit dans le sens du muscle (plus précisément des fibres, mais gardons ça simple) sinon ça ne sert pas à grand chose. Si vous pelez votre banane uniquement dans un sens et bien, vous devez masser vos muscles dans un seul sens aussi. Mais comment trouver le sens ? Nous ne pouvons effectivement pas VOIR nos muscles, mais nous pouvons les comprendre... et utiliser sa logique. Nous savons qu’un muscle doit s’attacher à quelque part. Imaginez-vous donc que les muscles s’attachent sur des os (Bon ! C’est un peu plus compliqué que ça, car ce n’est pas le muscle vraiment qui s’attache, mais son tendon,... mais certains diront que c’est plutôt le fascia,... MAIS vu que nous voulons quelque chose de simple, gardons en tête qu’un muscle ça s’attache sur un os.) Maintenant, si nous voulons créer un mouvement, et bien, le muscle doit être attaché 2 endroits, sinon ce sera qu’une ficelle qui pend dans le vide (pas très pratique ;) ). Alors ! Si, par exemple, vous désirez masser votre cuisse, demandez-vous à quel endroit sa musculature doit commencer et finir... environ. Dans le cas de la cuisse, les régions de la hanche et du genou serait une belle logique. Du moment que vous avez une brève idée du sens du muscle, et bien, massez dans ce sens là !


3- LE RELÂCHEMENT

Un muscle prend autant de temps à relâcher que vous prenez de temps à vous endormir. Donc, des fois, il se relâche rapidement (pareil comme lorsque vous tombez la tête sur l’oreiller) et d’autre fois, il est tenace (comme lorsque vous passez une nuit à tourner et vous retourner). Comment faire alors pour savoir quand votre muscle est détendu ? Écoutez-le ;). Restez attentif à ce que vous ressentez. Vous resterez surpris.



4- VITE ou LENT

Voici une bonne piste de réflexion : Un muscle peut prendre minimalement 3 minutes à se détendre. Ça en dit long sur la vitesse d’exécution : Prenez le temps ! Mouvement lent, pression lente ;)





5- PROGRESSION

Toujours commencer du plus général pour se diriger vers le plus spécifique.

Toujours penser à masser large avant de se diriger vers un point précis.

Toujours utiliser les outils de massage qui peuvent couvrir les grandes chaines musculaires et terminer avec les plus petits pour les zones plus spécifiques.


6- LA BALLE (tennis, deck hockey, yoga, … )

POINT FORT : les points de tension plus petits et précis

UTILISATION : Faire des pressions contre un mur, un sol, une chaise.

À ÉVITER : Masser trop frotter trop vite trop longtemps

ZONES EFFICACES : Fessiers, dos , pectoraux, fascias plantaires

CONSEIL 1 : Faire des pressions contre un mur, moins douloureux que coucher sur sol directement sur la balle.

CONSEIL 2 : Acheter 4 balles (type de tennis) : 1 pour la voiture, 1 pour le bureau, 1 pour la maison, 1 pour le sac de sport.


7- LE ROULEAU MOUSSE

POINT FORT : Détendre les grandes chaines musculaires

UTILISATION : Se rouler dessus

À ÉVITER : Rouler trop vite trop fort trop longtemps ... et dans de drôles de postures inconfortables

ZONES EFFICACES : Ischios jambiers, mollets, quadriceps

CONSEIL 1 : Si vous avez des douleurs ou épaules ou au poignet, cet outil est peut-être moins conseillé, car il implique souvent que vous soyez assis ou couché dessus en appui sur vos mains pour exécuter le roulement.

CONSEIL 2 : Utiliser un rouleau à pâte ou un rouleau mousse avec des poignées cela vous permettra un meilleur contrôle du roulement et de la pression tout en gardant une posture adéquate.


8- LE BALLON MOU « Corgeous »


POINT FORT : Zones plus difficiles à atteindre et points de tension qui sont trop douloureux avec la balle

UTILISATION : Faire des pressions appuyés contre un mur ou au sol

À ÉVITER : Trop gonfler le ballon, surtout si c’est vos premières fois

ZONES EFFICACES : Diaphragme, abdominaux, haut du dos

CONSEIL 1 : Vraiment un petit bijou pour l’auto massage des abdominaux et du diaphragme.

CONSEIL 2 : Si vous ne savez pas comment l’utiliser adéquatement, demandez conseil ;)






9- ORDRE LOGIQUE

1- Commencer à masser avec les mains ou le rouleau

2- Lorsque la musculature est détendu, utiliser la balle ou le ballon mou pour relâcher les tensions plus précises toujours présentes.


EN RÉSUMÉ :

1- N’ayez pas mal;

2- Soyez logique;

3- Ressentez, écoutez;

4- Prenez votre temps;

5- Du plus grand au plus petit (Que ce soit le muscle ou l’outil);

6- Balle : Points précis;

7- Rouleau : Les grandes surfaces;

8- Ballon mou : Un outil à vous procurer prochainement.


Il n’y a plus de secrèt maintenant. Vous pouvez vous masser en toute sécurité maintenant !

22 vues