Le spécialiste miraculeux

February 9, 2018

 

Lorsque nous faisons de l’activité physique, nous sommes parfois confrontés à notre pire ennemi, LA BLESSURE !!!!!   Nous avons beau essayé de faire attention, il arrive parfois que LA BLESSURE nous envahisse.  Et peu importe son importance, nous voulons rapidement passer par-dessus pour être le plus «optimal» dans ce que nous faisons.  On se met alors à la recherche du spécialiste miraculeux qui nous soignera miraculeusement, rapidement, efficacement, sans trop poser de questions, qui ne nous investira pas dans un processus de plusieurs rendez-vous, qui ne nous coûtera pas les yeux de la tête et SURTOUT, qui ne nous dira pas d’arrêter ou de diminuer notre entrainement.

 

WOW ! Tout ça nous semble si simple, facile et efficace à première vue.  Nous voulons tous connaître  CE spécialiste miraculeux, moi la première lol !  Mais est-ce vraiment réaliste !?!   

 

Soyons logiques et rationnels …  

 

1-      Définitions du mot «miracle» tirées du dictionnaire Larousse :

«Phénomène interprété comme une intervention divine.»

Que ce soit Physio., Chiro., Kiné., Masso., Ostéo., ramancheur, nous ne sommes pas allés à l’École des Sorciers et nous ne sommes pas nés non plus avec des dons divins. 

 

«Hasard merveilleux, chance exceptionnelle.»

Il n’y a rien à tirer du hasard.  Nous travaillons en concert avec vous pour vous aider à vous guérir. Cela veut dire que nous allons vous traiter, selon notre champ de compétence dans le  meilleur de nos connaissances.  Nous vous donnons trucs, conseils, exercices, recettes, etc.  Et c’est grâce à ce travail d’équipe que nous allons atteindre ENSEMBLE le résultat souhaité, la GUÉRISON.

 

Bref ! La seule chose de miraculeuse dans nos approches est le résultat que vous aurez si vous suivez nos conseils ;).

 

2-      Pouvons-nous vous remettre sur pied rapidement ? Ça dépend de votre notion du mot rapidement.  Nous pouvons vous aider à vous guérir rapidement, mais donnez-vous le temps de guérir aussi ;).  On appelle ça, le LÂCHER PRISE !   On ne peut pas aller plus vite que son corps, donc on doit parfois s’armer de patience.  Si vous appliquez cela et, qu’en plus, vous appliquez les conseils de vos spécialistes, vous serez surpris de voir à quelle vitesse vous allez être remis sur pied. 

Petit conseil : Plus vous trainez votre blessure longtemps, plus ça prendra du temps à vous en remettre.  Et bien attendu, l’inverse s’applique ;).

 

3-      Efficacement ? 

Oui, nous sommes pour la majorité des thérapeutes qui savons ce que nous faisons donc oui nous sommes en mesure de vous traiter efficacement.  Et si nous ne pouvons pas  vous aider, il est de notre devoir de vous référer à un autre spécialiste que nous jugeons compétent pour votre situation. 

 

4-      Je vous pose maintenant la question suivante :

Comment pouvons-nous trouver la nature de votre bobo et le traiter dans les meilleures conditions si nous  ne vous posons pas plusieurs questions ? 

 

Il peut y avoir une multitude de factures différents pour chaque petit bobo.  Vous pouvez penser avoir la même douleur que votre partenaire de tennis, mais il se peut que ce ne soit pas tout à fait la même chose.  Alors, c’est notre devoir de vous poser mille et une questions.  Et nous ne sommes pas là pour vous juger ou vous réprimander.  Nous voulons trouver LA meilleure façon pour vous rétablir.  Alors, répondez-nous objectivement et surtout HONNÊTEMENT.  Il n’y a rien de plus désagréable pour un spécialiste de la santé qu’un client qui ne dit pas tout ou qui détourne la vérité pour ne pas être jugé.  Tout finit par se savoir; si vous ne le dites pas, votre corps finira bien par le dire à votre place. 

Noter bien ceci : Si vous consultez un spécialiste et qu’il ne vous pose pas au moins 10 questions en lien avec votre blessure, commencez à douter de son efficacité ;). 

 

5-      Qu’en est-il des longs processus de rendez-vous ? 

Si ça fait un an que vous courez avec une vilaine douleur au fessier, il se peut que ça prenne quelques rendez-vous avant de vous en remettre.  C’est le même principe que pour vous aider à vous rétablir rapidement.  Plus vous attendez, plus ça peut être long.  Si votre thérapeute vous conseille fortement de faire un suivi serré dans les prochaines semaines, c’est parce qu’il juge que c’est nécessaire.  En ayant un suivi avec vous, il pourra valider l’efficacité de son travail et ajuster son traitement, au besoin.  Et si la douleur revient et que vous tardez à reprendre rendez-vous, il se peut que nous devions reprendre tout le processus du début. Dans la même lignée, changer de spécialiste ou de spécialisation à chaque semaine parce que vous considérez que ça n’a pas été aussi efficace que ce que vous croyez du premier coup, n’est pas une bonne idée.  Laissez le temps à votre thérapeute.  Nous avons souvent que 30 ou 60 minutes pour vous évaluer et émettre une hypothèse, un constat, une idée.  Il est possible que nous trouvions dès la première rencontre, mais comme nous n’avons pas la science infuse, il se peut que nous nous trompions ou que nous constations quelque chose de nouveau au deuxième rendez-vous ou que vous vous rappeliez d’un détail que vous n’avez pas cru bon de nous faire part la première fois.   Alors, encore une fois, je vous le répète, soyez PATIENTS.  Nous ne donnons pas de pilule miracle, nous vous traitons dans le meilleur de nos connaissances selon ce que vous nous dites et ce que votre corps nous montre.

 

6-      BON ! LES SOUS ! 

Et bien oui, tout service offert a le droit d’être rémunéré.  On aimerait vous guérir en claquant des doigts et vous charger 2 $ pour le claquement de doigts, mais je vous rappelle que nous ne sommes pas des magiciens.  Chaque thérapeute a son prix, chaque spécialisation a son prix et chaque personne qui paye a son prix magique dans sa tête aussi lol.  La seule chose que je vous dirai à ce sujet c’est que vous investissez de l’argent annuellement sur votre voiture, que ce soit pour l’essence, les essuie-glaces, le lave-vitre, le changement d’huile, le changement de pneus, etc. Alors, pourquoi ne pas investir autant sur votre santé physique ?  Un corps mal entretenu perd autant de valeur qu’une voiture mal entretenue, mais contrairement à la voiture, dans 10 ans, si vous avez investi un peu d’argent sur votre santé physique, vous ne serez pas dans l’obligation de le changer parce qu’il ne démarre plus. ;).

 

7-      Finalement, tout sportif amateur blessé a la frousse d’entendre la phrase suivante :« Il faudrait peut-être que tu penses à arrêter 1 ou 2 semaines, le temps que ça se replace.» 

On la déteste cette phrase-là ! Tout sauf ça ! Même moi parfois je me surprends à répondre à mon physiothérapeute :« Pourrais-tu me dire autre chose stp ?»  Encore une fois, je me dois de revenir au principe de base : LE TEMPS !!!!!!!  On peut aggraver une blessure, compenser ou même développer d’autres blessures si on ne prend pas le temps d’arrêter.  Alors, si votre thérapeute demande de diminuer, diminuez.  S’il demande d’arrêter 3 semaines, arrêtez 3 semaines.  Il n’y a pas de phrases magiques, ni de conseils miracles là-dessus. 

 

En conclusion, la chose à retenir quand on est actif est d’entretenir sa santé physique en visitant un spécialiste régulièrement ainsi, en cas de blessure, il pourra vous aider à vous rétablir rapidement; il connaîtra probablement déjà la moitié des réponses aux questions qu’il voudrait vous poser et cela vous évitera des dépenses faramineuses à longs termes. Bref ! Ce n’est pas sorcier  ;)

Share on Facebook
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags